Description

Mot du Président

100 ans d'esprit interallié

L'Interallié est une institution atypique parce que fortement imprégnée de l'idéal qui a inspiré ses fondateurs.

L'Interallié a été créé en 1917 pour être un lieu d'accueil et d'échanges entre les officiers et les responsables politiques des Puissances de l'Entente. Impressionnés par son efficacité, ses fondateurs se sont réunis à nouveau après l' armistice de 1918 pour pérenniser l'Institution et en faire un Cercle qui permettrait aux élites françaises et des nations amies de mieux se connaître et échanger entre elles.

Cet acte de naissance est fondateur de «l'esprit Interallié». Ici les décideurs politiques et économiques, les diplomates, les journalistes, et aujourd'hui à nouveau les responsables militaires, se rencontrent informellement, échangent leurs idées, élaborent des stratégies. Pour paraphraser le Général de Gaulle, qui qualifiait l'Interallié de «l'Ambassade de France à Paris», ce lieu est destiné favoriser «la détente, l'entente, et la coopération» entre les élites françaises et internationales.

Au cours de ce siècle d'existence, l'Interallié a toujours été également un haut lieu d'activités culturelles et d'expression artistique. Les conférences, les prix littéraires, les concerts et les expositions se succèdent à un rythme élevé afin de procurer à ses membres la possibilité de croiser des écrivains et des artistes et de se familiariser avec leurs œuvres.

Havre de paix dans un monde tourmenté, l'Interallié, avec ses beaux salons historiques restaurés, son splendide jardin, son centre sportif contemporain, sa cuisine de qualité, et sa riche histoire séculaire, contribue à maintenir un art de vivre à la française et, de ce fait, au rayonnement de la France.

Denis de Kergorlay, Président du Cercle
Le maréchal Foch
Autographe du maréchal Foch

Livre du centenaire

Livre disponible au Cercle de l’Union Interalliée

Fabuleux destin que celui du Cercle de l'Union Interalliée! Né en 1917, au moment de l'entrée officielle des États-Unis d'Amérique dans la Grande Guerre, il est le fruit de la volonté d'une poignée d'hommes d'exception, parmi lesquels le maréchal Foch, qui ont choisi ce splendide hôtel particulier, joyau du XXIIIème siècle, pour en faire un lieu d'accueil pour les officiers et les responsables politiques des puissances de l'Entente.
Aussitôt après l'armistice du 11 novembre, les mêmes fondateurs constituent une société civile immobilière qui acquiert l'immeuble, et le Cercle Interallié installé «dans ses murs» va alors devenir un lieu privilégié des relations internationales et de la vie culturelle parisienne.
Par ce beau livre, nous pouvons «revivre» ce Cercle tout au long du XXème siècle jusqu'à nos jours, avec même un retour sur les deux siècles d'histoire de cet hôtel particulier avant qu'il ne devienne le Cercle.

On y découvre que dans les années de l'entre-deux guerres le Cercle Interallié brille de mille feux, qu'il est l'hôte régulier de souverains et de chefs d'État de passage à Paris - dont le jeune Hirohito, le futur empereur du Japon - et un haut lieu de la vie littéraire parisienne. S'y rencontrent régulièrement Paul Valéry, André Gide, Jean Giraudoux ou la duchesse Edmée de La Rochefoucauld, et déjà Louise de Vilmorin, qui sera surtout très présente dans les années 1950. Le Cercle Interallié est également animé régulièrement de représentations théâtrales avec Sacha Guitry ou de récital de musique sous l'impulsion de Nadia Boulanger. Les années d'occupation de 1940 à 1944 vont mettre une fin brutale à cette brillante vie culturelle et diplomatique du Cercle, et ce dernier trouvera alors provisoirement refuge dans les salons du Nouveau Cercle, boulevard Saint-Germain.

Vous retrouverez en parcourant ce livre l'atmosphère gracieuse des années 1950 avec Louise de Vilmorin en égérie, la venue fréquente de Paul Claudel et d'André Malraux, ainsi que le «ballet diplomatique» des années 1960 avec la réception au Cercle de nombreuses personnalités d'État et des souverains européens. Les fêtes brillantes se succèdent et on y retrouve tantôt la princesse Margaret, ou une autre fois Grace Kelly, devenue princesse de Monaco. La désaffection de la jeunesse des années 1960 et 1970 envers les traditions va provoquer alors un déclin relatif du Cercle qui «se regarde vieillir», selon la formule percutante de Jean de Beaumont...

C'est alors, en 1974, que le président de l'époque, le prince de Faucigny-Lucinge, a l'audace de créer le centre sportif avec la magnifique piscine, qui est un bijou d'architecture. Le comte Jean de Beaumont accueille en 1979 le Nouveau Cercle, qui a dû quitter son immeuble historique - juste remerciement de l'entraide fournie par celui-ci durant les années d'occupation, mais également apport bienvenu de nouveaux membres venant d'un cercle prestigieux, à un moment critique.
De la fin des années 1990 à nos jours, les présidents successifs, Jean de Beaumont, Pierre-Christian Taittinger et moi-même avons entrepris de grands travaux de rénovation et de décoration qui ont modernisé l'immeuble tout en l'embellissant, et grâce auxquels le Cercle a renoué avec son prestige d'antan.
La vie y est plus discrète qu'elle ne le fut dans le passé, mais l'esprit d'origine continue de prévaloir. Le Cercle est bien ce lieu d'échanges entre les élites françaises et internationales, il est chaleureux et ouvert, et il offre à ses membres et à leurs invités la possibilité de cultiver l'amitié au travers des multiples activités qu'il propose. La société française connaît des mutations rapides et même brutales depuis des décennies, mais le Cercle Interallié reste une référence et, grâce à l'art de vivre «intemporel» qu'il propose, il sait séduire les différentes générations, dont les plus jeunes.

Denis de Kergorlay

Le Comte Marc de Beaumont
Les fondateurs de l’Union Interalliée sont :

Les Membres fondateurs

Les fondateurs de l’Union
Interalliée sont :
  • Le Comte Marc de Beaumont
  • Le Marquis de Bryas
  • Monsieur Paul Dupuy
  • Monsieur Arthur Meyer
  • Monsieur Jean de Sillac
Auxquels se joignirent :
  • Le Comte d’Andigné
  • Monsieur S. Bardac
  • Monsieur du Breuil de Saint Germain
  • Monsieur André Citroën
  • Monsieur Léon Dumontet
  • Le Comte de Fels

Soit onze fondateurs.

Les présidents du Cercle

Les Présidents depuis l'origine

  • 1917-1919

    Vice-Amiral Fournier, Président

  • 1920-1928

    Maréchal Foch, Président

    Comte Marc de Beaumont, Fondateur et Vice-Président Délégué

  • 1929-1932

    Jules Cambon, Président

    Comte Marc de Beaumont, Fondateur et Vice-Président Délégué

  • 1933-1935

    Jules Cambon, Président

  • 1936-1937

    Gaston Doumergue, Président d'Honneur

  • 1938-1942

    Prince de Beauvau-Craon, Président

  • 1943-1945

    Amiral Lacaze, Vice-Président Délégué

  • 1946-1953

    Comte Stanislas de Castellane, Président

  • 1954-1959

    Comte Stanislas de Castellane, Président

  • 1960-1975

    Prince Jean-Louis de Faucigny-Lucinge, Président

  • 1975-1999

    Comte Jean de Beaumont, Président

  • 1999-2009

    Pierre-Christian Taittinger, Président

  • 2009

    Comte Denis de KERGORLAY, Président